Inscription Gestion des Compétences

Bienvenue

Le site sur la Gestion des Compétences se veut collaboratif , contactez-nous pour faire part de vos suggestions pour rendre cet espace dynamique.

Twitter

Suivez Gestion des Compétences sur Twitter et recevez un message pour chaque nouvel article.




Mots clés essentiels

Gestion des Compétences
J'entends et j'oublie, je vois et je me souviens, je fais et je comprends ...                     - Recherchez une fois pour toutes, sauvegardez pour la vie ...                     - Once experienced, never forgotten...                     - La culture ne s' hérite pas, elle se conquiert ; la connaissance aussi.

D’où viennent nos compétences ?

L’industrialisation, l’automatisation et la robotisation , ont  remplacé l’homme pour les taches les plus simples, les plus répétitives, les plus dangereuses, voire  impossibles . Il en est ainsi des actions dans l’espace ou des recherches au fond des océans. L’homme a ses limites, la machine, les systèmes automatisés pratiquement pas.

Les métiers font de moins en moins appel à nos capacités physiques, à nos muscles, à  nos habiletés, à nos compétences humaines, innées parfois, développées généralement. Comme l’automatisation est synonyme de production à grande échelle, de cadences de production, il reste heureusement des niches ou l’homme a encore toute sa raison d’être, des capacités à s’exprimer, peut mettre en valeur son savoir faire, son expérience manuelle, sa dextérité.

Arrêtons-nous un instant sur le : d’où viennent nos compétences, comment les enrichir ? »

Sans revenir trop longuement sur des définitions intellectuelles et sans grand intérêt pratique, la compétence est définie comme  l’ensemble des « savoirs, savoir-faire et savoir être dans une situation ou un contexte donné ». Une personne compétente a des connaissances approfondies dans un domaine précis.

*Les savoirs et la connaissance proviennent de la construction de l’être humain depuis sa naissance ;  cela dépend déjà du capital génétique de départ, de l’inné. Les premiers paramètres important de l’acquisition des compétences sont donc le milieu familial, l’éducation parentale, le mode de communication et le mode de vie de la famille. Les savoirs  acquis  dès la naissance proviennent, au départ, essentiellement de nos 5 sens ( Ouïe , Vue , Odorat, Toucher, Goût ) , de la volonté ou de la capacité des parents à développer les sens de leurs enfants, dépendra le niveau du savoir fondamental. Il va de soi que l’absence ou une dégradation d’un des sens à la naissance engendrera nécessairement un niveau de savoirs moins étendu ; par contre souvent les autres sens se développent plus fortement. Bien entendu les outils principaux de l’être humain se situent dans la boîte crânienne ; je veux parler du cerveau, de la mémoire. Dès le plus jeune âge, le capital savoir se développe en fonction de la volonté de chacun, de l’envie, de la motivation d’apprendre, mais aussi de son patrimoine intellectuel. Tout au long de la vie, l’acquisition des savoirs facilite le développement des compétences. Nous abordons déjà le savoir-être qui est la composante fondamentale de l’apprentissage des savoirs, afin d’être compétent dans un domaine donné.

*Le savoir-être fait appel aux valeurs transmises par, les parents, la famille, le milieu scolaire, la collectivité et les « connaissances » proches. Les valeurs transmises vont permettre une captation rapide ou lente des savoirs. Nous pourrions citer les valeurs de l’écoute, de l’échange, de l’estime de l’autre, du partage, de la reconnaissance, de l’effort, du respect d’autrui et de la nature, de la curiosité, du travail bien fait, du beau ….

*Le savoir-faire est en fait un mixte entre les savoirs, la connaissance, l’expérience, le savoir-être et la volonté de faire, d’agir. Sans pratique, au sens large, autant manuelle qu’intellectuelle il n’y aura pas de savoir-faire ni de compétences. Le philosophe « Confucius » disait : « J’entends et j’oublie, je vois et je me souviens, je fais et je comprends »

Les compétences sont donc issues d’une construction lente dès notre naissance avec la volonté d’aller vers un épanouissement total tant dans le domaine professionnel que familial ou culturel. La compétence n’est pas l’apanage des métiers, mais de l’individu, elle n’est jamais acquise sans effort, elle disparaît sans pratique. C’est pourquoi nous devons constamment et sans fin, apprendre, réaliser, agir et réagir. Les compétences sont comparables à des produits, la courbe est la même. Attention donc, on peut être experts-compétent aujourd’hui dans son métier et exécutant demain dans le même métier qui a évolué, voire en extinction . Renouvelons-nous, soyons toujours en formation, mettons-nous à jour, en veille, curieux.

 

Et vous, voyez-vous d’autres moyens d’acquérir des compétences, de les maintenir et de les améliorer ? Quelles valeurs fondamentales vous paraissent elles indispensables au bon développement des savoirs et à l’acquisition des compétences ?  Commentez  ..

Laisser un commentaire

  

  

  

Vous pouvez utiliser ces code HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>